24 juillet : les concerts s’enchaînent !

Voici venus les derniers concerts de l’Académie !

Un concert d’exception avec des talents exceptionnels !

Hier, au théâtre de Château-Gontier, l’aide apportée par les commerçants castro-gontériens mérite d’être récompensée par un concert réalisé par les talents les plus prometteurs de l’Académie en concert sonates.

La sonate est cette forme musicale qui associe en dialogue un soliste et un piano… parfois la sonate peut être pour piano seul, c’est ce qu’a montré Juan en jouant deux pièces de Maurice Ravel extraites de « Miroirs ».

Les jeunes artistes ont ainsi pu donner la pleine mesure de leur talent, avec certainement un peu de trac, mais le métier de musicien impose de dépasser cela pour offrir au public le meilleur qui puisse être et là, sur scène, la preuve est donnée, les stagiaires de l’Académie sont bien de très, très haut niveau.

Clarinette, flûte, trompette, violon, hautbois et contrebasse ont ainsi proposé une série de pièces de Weber, Wienawski, Ravel, Saint-Saëns, Mendelssohn, Von Dittersdorf et Robert Schumann. Un bon public avait chois de venir écouter ces musiciens, c’est ravis qu’il a pu quitter le théâtre, après avoir chaleureusement remercié les artistes pour leur prestation, les yeux émerveillés et les oreilles charmées.

[smartslider3 slider=46]

 

Un concert au manoir de Viaulnay, Loigné sur Mayenne sous le charme de l’Académie

Les musiciens de l’Académie Internationale ont proposé au manoir de Viaulnay un magnifique concert avec les instruments à vent, principalement les bois, dans ce cadre enchanteur et magnifiquement mis en lumière pour la circonstance. C’est la troisième fois que le Viaulnay accueille l’Académie avec toujours la réussite au soir du concert.

Les anches doubles, hautbois et bassons ouvrent le bal avec une série de pièces allant de la renaissance au début du XXème siècle, la grande période des compositions pour ces instruments, reflet de la reconnaissance internationale des instruments à vent et de l’école française.

Puis le mystère s’accomplit… Les flûtes entrent en scène pour un conte spécialement écrit pour cette soirée autour du célèbre thème « une poule sur un mur », rejointes par les clarinettes et les bassons. Un beau spectacle dans la nuit mayennaise, une réussite remarquable qui montre les multiples possibilités de l’Académie à travers ses diverses facettes et la participation de tous les jeunes musiciens de dix ans au musicien ultra confirmé.

« Une poule sur un mur » repris en chœur par le public mis à contribution, une réalisation agrémentée par le décor créé pour la circonstance, un magnifique concert pour un cadre idyllique.

[smartslider3 slider=47]

 

AZÉ, un théâtre de verdure vibrant au son des cuivres et percussions de l’Académie…

Les cuivres et les percussions de l’Académie ont offert un concert magnifique dans la commune de Azé, au cœur d’un théâtre de verdure. Sous les yeux du public, les percussions ont joué en premier, suivies des tubas, des trombones, des cors et des trompettes, pour offrir un final grandiose avec l’ensemble des cuivres au complet.

Chaque classe a pu jouer en compagnie de son (ou ses) professeur(s) sous les yeux attentifs des spectateurs venus en nombre. Le cadre de verdure et l’étang à proximité ont participé à la bonne conduite du concert, ainsi que les stagiaires qui ont montré leur talent tout en offrant un concert unique !

Les cuivres en fanfare ont fait un effet grandiose, attirant les gens de passage par leurs sonneries, des auditeurs supplémentaires qui, captivés, ont rejoint les rangs des auditeurs amplifiant les applaudissements largement mérités.

[smartslider3 slider=48]

 

La touche finale

Les orchestres symphonique, symphonietta et d’harmonie finalisent les derniers petits détails pour être fin prêts pour les concerts de fin d’Académie. Les stagiaires sont hyper motivés pour donner le meilleur d’eux-même et ravir les oreilles du public qui sera présent à ces soirées des 24 et 25 juillet. 

Le travail d’orchestre est long et parfois difficile, les œuvres sont ambitieuses, et nous pouvons affirmer que la réalisation sera superbe. Rappelons que la ^réparation d’un concert professionnel nécessite au moins une bonne semaine de travail et 2 répétitions par jour… à l’Académie ! C’est le dynamisme et le challenge qui poussent à la réussite obligée car les prestations restent uniques et ne peuvent que réussir !

pour cela il faut beaucoup d’application et nous devons avouer qu’en cet été 2018 la volonté ,le travail, le niveau des stagiaires resteront comme point culminant d’une activité déjà bien chargée !

 

[smartslider3 slider=45]

 

Esprit relaxé, corps détendu…

Après une longue journée de travail, certains s’isolent pour se reposer, ou bien se réunissent pour jouer ! Jeux de cartes, lecture, repos au soleil… Tout est à prendre pour se couper un instant de la musique afin d’y revenir plus reposer le lendemain !

D’autant plus que ce soir, c’est concert ! Alors il faut profiter des quelques instants de liberté pour tout donner ce soir ! 

L’Académie propose tout au long de son séjour, un atelier de posturologie que dirige Aude Camus et qui a été suivi par une douzaine de stagiaires dont le bilan démontre à la fois que la tenue est capital pour un instrumentiste et que le constat d’une mauvaise tenue est préjudiciable au jeu instrumental.

Bon courage à tous !

[smartslider3 slider=50]

 

Le programme de demain

25 juillet